En / Fr

Les diamants canadiens sont prisés pour leur traçabilité grâce à un numéro inscrit sur ou dans la pierre qui garantit la provenance, le lieu et la date d’extraction. Cette garantie a un impact certain sur la valeur de la pierre.

 

L’histoire du diamant au Canada débute  en 1998 à l’ouverture de la mine Ekati proche de Yellowknife, Northwest Territories, suivie de la mine Diavik en 2003 dans la même zone. Les mines de Snap Lake et Victor en Ontario en 2008 voient le jour grâce à la compagnie De Beers. Cette dernière est réputée pour produire des diamants de grande taille et qualité. Récemment ouverte au Québec, la mine Renard a un potentiel important. 

Le processus de Kimberley - Les diamants propres

C’est un traité qui concerne les exploitants des mines, les acheteurs de diamant brut et les tailleries de pierres pour ne pas négocier sur le marché mondial, l'achat des diamants vendus par des mouvements rebelles pour de financer leurs activités militaires. 

Créé en 2003 en Afrique du Sud, à Kimberley par le Canada, les États-Unis et les pays de l'Union Européenne, suite aux conflits au Sierra Leone, Angola et au Liberia. Depuis 2007 le processus représente 81 pays et est devenu un standard dans l'industrie.

Mines de diamant canadiennes